Californie

Into The Woods

Jour 4 (dimanche, 24 mai 2015): San Francisco ~> Yosemite (Walmart, Mariposa Grove)

Le jour se lève et nos yeux sont déjà grands ouverts à cause du stress et de l’excitation de louer une voiture, ce qui est une première pour nous.
Il n’y a toujours pas de soleil et cela commence à jouer un peu sur le moral. On déjeune à l’hôtel puis on se met en route avec nos grosses valises, on se rend à Alamo avec le bus 91et, après une vingtaine de minutes, nous arrivons devant les bureaux.
J’avais lu que ça pouvait être très compliqué car ils font tout pour refiler des assurances en plus ou essayer de donner une voiture déjà griffée.
On se présente donc au comptoir et, sans surprise, le vendeur essaye de nous faire peur en nous signalant qu’il y a énormément de pneus crevés, etc. Avec un peu de volonté, nous tenons bon et ne prenons pas d’assurance supplémentaires.
Le monsieur, un peu blasé par le peu de réaction de notre part, nous donne donc les clés de la voiture. C’est une Chrysler 200 S blanche assez neuve d’apparence.

On fait le tour plusieurs fois de celle-ci et on prend en photo les petites griffes déjà existantes.

Un employé d’Alamo nous explique brièvement comment fonctionne une boîte de vitesse automatique et nous aide à déplacer nos bagages. Cela nous change un peu, nous qui sommes habitués à rouler en Volkswagen Polo.

On démarre avec une boule au ventre et au portique de sortie, nous nous rendons compte que nous avons perdu le ticket de sortie et que nous ne savons pas sortir du parking. On cherche partout, on accuse Alamo de nous arnaquer (et même l’employé du parking!). Finalement, à bout de patience, nous repayons un nouveau ticket à 30$ en pestant contre Alamo.

Pour la petite histoire, il s’avère que notre ticket « perdu » s’était coincé dans la poignée de la valise… nous retrouverons ce petit coquin à notre arrivée à Yosemite.

Toute cette aventure passée, nous mettons dans le GPS l’adresse de Yosemite que l’on avait pré-enregistré en Europe. Le GPS fait un peu des siennes car il nous repère à New York. Après l’avoir insulté longuement, nous arrivons à faire un reset et nous nous remettons enfin en route.

Sur la route, on aperçoit déjà des 4×4 géants, des motards américains, les gros camions et quelques paysages dignes des films américains.


Notre première étape est le Walmart situé à Merced. Le but est d’acheter de quoi manger pour les prochains jours à Yosemite. Les supermarchés américains sont vraiment bien fait, il y a de tout et pour toutes les bourses.

On met dans le GPS l’adresse de l’hôtel à Yosemite. Sur la route, le soleil fait enfin son apparition (23°C) et cela gonfle le moral pour la suite de l’aventure.
Après 3 heures et demi de route, on peut dire que le paysage a changé. On est maintenant en pleine forêt et dans les montagnes.
Le paysage est vraiment à couper le souffle! Le ranger à l’entrée du parc nous accueille chaleureusement en nous donnant une carte du parc.

On fait le check-in au Wawona Hotel pour déposer les affaires dans la chambre.

Cet hôtel a été construit en 1876 et on le voit de l’extérieur. Le bâtiment au style victorien est magnifique. Cependant, les chambres se limitent à un lit. La salle de bain et les toilettes sont communes et à l’extérieur des chambres.

Nous avions prévu de visiter Mariposa Grove cet après-midi. Nous allons chercher le point de passage de la navette gratuite qui fait la liaison entre le hotêls et les points principaux du parc.


Mariposa Grove est une forêt de séquoias géants située dans la partie sud-ouest du parc. Cette forêt compte plusieurs centaines d’arbres, qui sont les plus de notre planète. Cette espèce colonisait la planète, il y a déjà 200 millions d’années. Ils ont disparus de l’Europe suite à la glaciation. Le plus ancien séquoia du parc est le Grizzly Giant, âgé d’au moins 2000 ans et c’est aussi le plus grand du parc avec 63 mètres de haut pour 28 mètres de circonférence. Malgré cela, il n’est que le 25ème plus grand arbre du monde.
On feuillette un peu le Lonely Planet dans la navette quand, d’un coup, on aperçoit un tronc d’arbre gigantesque du coin de l’œil et c’est juste hallucinant la différence qu’il peut y avoir avec les arbres qu’on a l’habitude de voir en Belgique.

On démarre le petit Trail dénommé « Grizzly Giant Loop Trail ». On voit vraiment bien maintenant la taille des séquoias géants et c’est juste indescriptible tellement c’est impressionnant.

La première étape du Trail est le « Fallen Monarch », qui est un séquoia qui est tombé. On se demande la force de la tempête qui a réussi à le déraciner vu la taille des racines.

On aperçoit sur le chemin de la deuxième étape quelques arbres complètement brûlés. Un incendie a surement ravagé les lieux il n’y a pas si longtemps.

Le deuxième point d’intérêt de la balade montre le bout de son nez. Il s’agit de « Bachelor and three graces ».
C’est un énorme séquoia accompagné de 3 autres plus petits.

Il y a malheureusement beaucoup de touristes bruyants. On voit même quelques biches qui broutent au loin. Le bruit  et les touristes qui veulent absolument un selfie avec les animaux les fera fuir.

On commence tout doucement à presser le pas pour pas louper la dernière navette et pour ne pas se retrouver à devoir dormir dans cette forêt où on imagine facilement un ours débarquer à tout moment. Le chemin est bien tracé et sans réel difficulté. On entrevoit donc la troisième étape qui est le « Grizzly Giant » dont je vous parlais un peu plus haut. Ses branches sont aussi larges que les arbres qu’on peut connaitre en Europe.


La dernière étape de ce petit Trail est « California Tunnel Tree » qui est assez connu pour la photo où une voiture le traverse. On apprendra dans le futur que cet arbre est maintenant couché à cause d’une tempête de neige qui déposa 2 tonnes de neige. Ce poids a forcément fait chuter l’arbre. C’est dur d’imaginer ce mastodonte se plier sous le poids de la neige.
Les touristes sont trop nombreux pour faire une photo sympa sans faire 2 heures de file.

Le temps aura raison de nous, nous retournons en pressant le pas vers la navette qui nous ramènera à l’hôtel. La soirée est très calme malgré un mariage dans une partie de l’hôtel. Après avoir donné quelques nouvelles à nos proches, nous faisons quelques courses pour la randonnée du lendemain et nous décidons de manger au restaurant du Wawona qui ne nous laissera pas un souvenir impérissable (malgré le prix). L’hôtel dans son ensemble ne nous laissera pas un merveilleux souvenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *